Bacchus
Dictionnaire mythologique
Dictionnaire mythologie > DĂ©finition #B
Bacchantes : (rom) Bacchants et Bacchantes cĂ©lĂ©braient allĂšgrement le culte du dieu Bacchus. Principalement fĂ©minine, la troupe des bacchantes se constituait Ă  l'origine des nymphes nourrices de Bacchus. Elles dansaient et virevoltaient Ă  demi vĂȘtues en poussant des cris discordants, la tĂȘte couronnĂ©e de lierre, le cƓur en fĂȘte des triomphes de Bacchus sur les GĂ©ants. Mais plus tard elles devinrent cruelles, tuĂšrent PenthĂ©e et OrphĂ©e pour des motifs non suffisants et Bacchus, pour les punir les mĂ©tamorphosa en arbres. Elles donnĂšrent lieu Ă  des fĂȘtes religieuses, les Bacchanales, qui devinrent rapidement le prĂ©texte Ă  des orgies sexuelles extravagantes en l'honneur de Bacchus.

Bacchus : (rom) Fils de Jupiter, issu de la reprĂ©sentation grecque du dieu Dionysos, Bacchus chez les Romains Ă©tait Ă©galement la divinitĂ© du vin. On le reprĂ©sentait Ă  la tĂȘte d'une bande de gais lurons composĂ©e des Bacchantes, des MĂ©nades, de Pan, de Priape, des Satyres, des SilĂšnes, des Thyades, etc. Son culte fut celui d'un dieu national et on l'honorait Ă  titre de divinitĂ© champĂȘtre et populaire.

Bellone : (rom) DĂ©esse romaine de la guerre, possiblement sƓur et Ă©pouse du dieu Mars. On la reprĂ©sentait souvent conduisant un char, brandissant une torche ou une arme de la main. AssociĂ©e Ă  la dĂ©esse grecque EnyĂŽ.

Bellerophon (Î’Î”Î»Î»Î”ÏÎżÏ†áż¶Îœ) : (gr) HĂ©ros nĂ© Ă  Corinthe, BellĂ©rophon Ă©tait fils de Glaucos (parfois de PosĂ©idon selon l'auteur de la lĂ©gende) et se nommait Ă  l'origine Hipponoos. Sa mĂšre, fille du roi de MĂ©gare, se prĂ©nommait EurymĂšdĂ©. La lĂ©gende veut Ă©galement qu'il ait Ă©tĂ© le petit-fils de Sisyphe. Accidentellement, il tua son frĂšre DĂ©liadĂšs et dut s'exiler Ă  la cour de Praetos, roi de Corinthe, sous le nom de BellĂ©rophon. Il attira encore la malchance en sĂ©duisant malgrĂ© lui l'Ă©pouse du roi et fut envoyĂ© au roi de Lycie qui devait lui donner la mort. Au lieu de cela, il apprivoisa PĂ©gase, sur le conseil d'AthĂ©na, afin d'affronter et de vaincre le monstre ChimĂšre.

BorĂ©e (Î’ÎżÏÎ­Î±Ï‚) : (gr) Fils d'AstrĂ©os et d'EĂŽs, BorĂ©e, reprĂ©sentant en fait le vent du nord, Ă©tait de la race des Titans. Les illustrations le dĂ©signaient le plus souvent sous les traits d'un grincheux dont la barbe et la chevelure se couvraient de neige. VĂȘtu d'une tunique courte, BorĂ©e portait des ailes. On le connaissait surtout pour le rapt d'Orithye, fille du roi ÉrechthĂ©e d'AthĂšnes, qui mit au monde les BorĂ©ades (CalaĂŻs et ZĂ©tĂšs) Ă  la suite de cet enlĂšvement. BorĂ©e serait Ă©galement le pĂšre de ChionĂ©, c'est-Ă -dire la neige.
   

TOUTE REPRODUCTION MEME PARTIELLE STRICTEMENT INTERDITE - COPYRIGHT © DICTIONNAIRE MYTHOLOGIE - ANNUAIRE GRATUIT - SYNONYME - HOROSCOPE