Diane
Dictionnaire mythologique
Dictionnaire mythologie > DĂ©finition #D
DaphnĂ© (Î”ÎŹÏ†ÎœÎ·) : (gr) Fille du dieu fleuve PĂ©nĂ©e, DaphnĂ© Ă©tait une nymphe d’une grande beautĂ©. Chasseresse, elle se consacra Ă  la dĂ©esse ArtĂ©mis Ă  laquelle elle vouait un attachement sans borne. Comme elle refusait obstinĂ©ment de se marier, son pĂšre la mĂ©tamorphosa en laurier afin qu’elle puisse Ă©chapper aux assiduitĂ©s du dieu Apollon.

DĂ©dale (Î”Î±ÎŻÎŽÎ±Î»ÎżÏ‚) : (gr) Fils d’AlcippĂ© et d’Eupalamos, DĂ©dale Ă©tait un forgeron douĂ© doublĂ© d’un inventeur de gĂ©nie. Il Ă©chappa Ă  toutes sortes de complots grĂące Ă  son ingĂ©niositĂ©, mais perdit son fils Icare auquel il avait fabriquĂ© des ailes en cire qui fondirent lorsque ce dernier vola trop prĂšs du soleil. Il fut Ă  l’origine de plusieurs constructions que l’on appelle encore les DĂ©dalies. C'est lui qui conçut le fameux labyrinthe pour abriter le Minotaure.

DĂ©mĂ©ter (Î”Î·ÎŒÎźÏ„Î·Ï) : (gr) Vraisemblablement fille de Cronos et de RhĂ©a, DĂ©mĂ©ter agissait Ă  titre de dĂ©esse de l'agriculture et des moissons. Elle incarnait la terre dans sa forme de matiĂšre fĂ©condĂ©e et facilitait la croissance et la bonne santĂ© de toute vĂ©gĂ©tation. Les emblĂšmes qu’on lui associait le plus frĂ©quemment Ă©taient la gerbe de blĂ©, la couronne, la truie, le bĂ©lier, la grue, la tourterelle ainsi que le flambeau.

Diane : (rom) DĂ©esse de la chasse et de la forĂȘt, la Diane des Romains ressemblait Ă  la DĂ©esse grecque ArtĂ©mis. Deux importants sanctuaires lui furent consacrĂ©s, celui de Capoue, oĂč elle portait le nom de Diana Tifatina, et celui d'Aricie, prĂšs de Rome, sur les rives du lac de NĂ©mi.

Didon : (rom) Elle Ă©tait fille de Mutto, roi de Tyr, et sƓur de Pygmalion qui la trahit. Son nom Ă  l’origine Ă©tait Élissa mais elle prit le nom latin de Didon aprĂšs qu’elle eut fondĂ© la ville de Carthage. Virgile dans l’ÉnĂ©ide affirma qu’elle se poignarda parce qu’ÉnĂ©e avait dĂ©daignĂ© son amour.

Dionysos (ΔÎčÏŽÎœÏ…ÏƒÎżÏ‚) : (gr) Fils de Zeus et de la mortelle SĂ©mĂ©lĂ©, Dionysos serait nĂ© de la cuisse de son pĂšre, qui l'aurait extirpĂ© du ventre de sa mĂšre morte avant de l'enfouir dans sa propre cuisse jusqu'Ă  la fin de sa gestation. On lui attribua de nombreux sobriquets : Bakkhos, Bromios, Dithyrambos, Evios, Lyaeos, Nysaeos, Sabazios, Zagreus et quelques autres. DivinitĂ© composite de l'ancienne GrĂšce, on fit de lui Ă  Rome le dieu Bacchus. Dieu de la vigne et du vin, son influence Ă©tait grande : on l'associait Ă  la poĂ©sie lyrique, au sentiment de la nature dans l'art et Ă  la passion des arts en gĂ©nĂ©ral. Certains genres littĂ©raires lui furent attribuĂ©s comme le dithyrambe, les poĂ©sies orphiques ainsi que le thĂ©Ăątre.

Discorde : (rom) Son origine reste floue, mais elle aurait Ă©tĂ© chassĂ©e du ciel par Jupiter Ă  cause de son esprit malveillant et de son plaisir Ă  provoquer des querelles entre les dieux. CondamnĂ©e Ă  vivre parmi les mortels, elle semait la pagaille dans toutes les familles et l'on juge qu'elle fut Ă  l'origine de la guerre de Troie. C'est elle qui, pour se venger de ne pas avoir Ă©tĂ© invitĂ©e au mariage de ThĂ©tis et de PĂ©lĂ©e, jeta la discorde par le biais d'une pomme d'or entre les dĂ©esses Junon, Minerve et VĂ©nus. Elle fut associĂ©e Ă  Éris chez les Grecs. On la reprĂ©sentait souvent avec la tĂȘte garnie de serpents, et du sang suintant en permanence de ses haillons. Elle tenait une vipĂšre Ă  la main.
   

TOUTE REPRODUCTION MEME PARTIELLE STRICTEMENT INTERDITE - COPYRIGHT © DICTIONNAIRE MYTHOLOGIE - ANNUAIRE GRATUIT - SYNONYME - HOROSCOPE