Dictionnaire mythologique
Dictionnaire mythologie > Définition #M
Mars : (rom) Fils de Jupiter et de Junon, Mars associé à Arès chez les Grecs, était le dieu de la guerre et des conflits. Moins vindicatifs que chez les Grecs cependant, il présidait également au printemps, à la fertilité ainsi qu'à la jeunesse. Ses plus grands déboires furent surtout d'échapper à la vigilance de Vulcain, époux jaloux de sa sœur Vénus, dont il était aussi l'amant. Vénéré par les Romains, on le voyait souvent nu, casqué, armé d'un glaive et d'un bouclier.

Médée [Μήδεια] : (gr) Fille d'Éétès, roi de Colchide et peut-être d'Hécate, elle serait également nièce ou sœur de la grande magicienne Circé. Elle-même magicienne, Médée fut surtout connu pour avoir aidé Jason à récupérer la Toison d'or. Pour fuir la Colchide avec Jason et le trésor, Médée alla même jusqu'à tuer son propre frère et le découpa en morceaux pour retarder ses poursuivants. Devenue la maîtresse de Jason à qui elle donna deux enfants, elle devint folle de rage lorsque ce dernier épousa Créüse, fille du roi Créon. Pour se venger, elle tua la nouvelle épouse et toute sa famille ainsi que ses propres enfants qu'elle avait eus de Jason. Médée rentra après de nombreux complots en Colchide et aida son père à remonter sur le trône qu'un usurpateur lui avait pris après la fuite des Argonautes.

Melpomène [Μελπομένη] : (gr) Fille de Zeus et de Mnémosyne, Melpomène était la muse du chant et de la Tragédie. Présidant à l'harmonie musicale, on la représentait souvent portant des cothurnes, arborant un poignard baigné de sang ou encore arborant le masque de la tragédie.

Ménélas [Μενέλαος] : (gr) Fils d'Atrée et d'Érope, frère d'Agamemnon, le pauvre Ménélas fut victime de la beauté extraordinaire de sa femme Hélène, enlevée par le Troyen Pâris. Courageux, mais effacé par le prestige d'Agamemnon, chef de l'armée grec, Ménélas affronta Pâris qui fut sauvé par Aphrodite. Roi de Sparte, il ne parvint jamais vraiment à être reconnu à sa juste valeur.

Mercure : (rom) Dieu romain, équivalent d'Hermès chez les Grecs, Mercure présidait aux voyages, au commerce et à l'éloquence. Un temple lui fut consacré dans la vallée du Grand Cirque, sur les collines de l'Aventin, près du port de Rome.

Midas [Μίδας] : (gr) Fils de Gorgias et de Cybèle, Midas devint roi de Phrygie, dans la région où coulait le Pactole. Dionysos un jour le gratifia du don de tout changer en or. Mais Midas, rempli de remords, car il métamorphosait même la nourriture en or, se vit déjà la cause de la perte de son royaume et implora le dieu de lui retirer cette aptitude. Il se plongea alors dans le Pactole, se débarrassant ainsi de son don, le laissant prisonnier des flots. Après, la légende voulut que les fonds du Pactole roulent un sable d'or.

Minotaure [Μινώταυρος] : (gr) Créature monstrueuse, mi-homme, mi-taureau, né d'une vengeance de Poséidon qui permit l'union charnelle entre un magnifique taureau blanc et la reine Pasiphaé, le Minotaure fut dès sa naissance enfermé dans le labyrinthe construit par Dédale afin de le maintenir en captivité. Chaque année, on lui livrait de jeunes vierges, filles et garçons, pour maintenir la paix entre les royaumes d'Athènes et de Crête. Un jour, Thésée fils du roi d'Athènes, arriva parmi les sacrifiés. Ariane, demi-sœur du Minotaure, en tomba amoureuse et lui remit une bobine de fil pour qu'il ressorte vivant du labyrinthe après avoir tué le monstre. Ce que Thésée réussit, libérant désormais les Athéniens du tribut annuel qu'ils devaient verser à Minos.

Minerve : (rom) Minerve, à l'exemple de l'Athéna grecque, sortit du crâne de son père, en l'occurrence Jupiter, armée et casquée. Elle présidait aux arts, aux sciences, à la sagesse ainsi qu'aux stratégies guerrières. Patronne des artisans et protectrice de Rome, Minerve fut l'une des divinités les plus importantes de l'Empire romain.

Minos [Μίνως] : (gr) Fils de Zeus et d'Europe, Minos, fut caché en Crête avec sa mère pour échapper à la colère d'Héra. Il succéda à Astérion sur le trône de Crête au détriment de ses frères Radhamanthe et Sarpédon. Marié à Pasiphaé, fille d'Hélios, il en aurait eu de nombreux enfants dont Ariane, Phèdre et Deucalion. Minos défia un jour Poséidon qui lui avait offert un magnifique taureau blanc, destiné au sacrifice, en épargnant la bête. Poséidon furieux, rendit fou le taureau et lui permit même de s'unir à la femme de Minos. C'est de cette union que naquit le fameux Minotaure, honte et tourment de Minos.

Mnémosyne : (gr) Originalement fille d'Ouranos et de Gaïa, Mnémosyne, ou la déesse de la Mémoire, devint la maîtresse de Zeus et lui donna neuf filles, les Muses. On la représentait avec des attributs matures déjà, empreinte de sagesse et de modération.

Morphée [Μορφεύς] : (gr) Fils d'Hypnos (le Sommeil) et de Nyx (la Nuit), Morphée était la divinité des rêves prophétiques. Sa mission était de provoquer le sommeil des mortels ou encore d'apparaître dans leurs rêves sous des personnifications diverses afin de leur transmettre des messages divins. Une légende raconte qu'il fut foudroyé par Zeus après avoir révélé des secrets divins à certains mortels.
   

TOUTE REPRODUCTION MEME PARTIELLE STRICTEMENT INTERDITE - COPYRIGHT © DICTIONNAIRE MYTHOLOGIE - ANNUAIRE GRATUIT - SYNONYME - HOROSCOPE