Neptune
Dictionnaire mythologique
Dictionnaire mythologie > DĂ©finition #N
NaĂŻades [ΝαÎčÎŹÎŽÎ”Ï‚] : (gr) Filles de Zeus, les NaĂŻades Ă©taient des nymphes que les mortels aimaient Ă  vĂ©nĂ©rer Ă  cause de leur Ă©ternelle fraĂźcheur et de leur beautĂ© particuliĂšre. On les reprĂ©sentait souvent Ă  demi nues couronnĂ©es de fleurs et elles protĂ©geaient les fontaines, les sources, les riviĂšres, les fleuves
 On croyait qu'elles Ă©taient mĂšres des Satyres et leur culte se restreignait au milieu champĂȘtre.

Narcisse [ÎÎŹÏÎșÎčÏƒÏƒÎżÏ‚] : (gr) Fils de la nymphe Liriope et du dieu fleuve CĂ©phisse, le jeune Narcisse Ă©tait d'une admirable beautĂ©, mais d'une fiertĂ© exagĂ©rĂ©e. La nymphe Écho s'Ă©prit de lui, mais il la repoussa. Plusieurs versions existent de son mythe et l'une d'elles le fait s'arrĂȘter un jour au bord d'une fontaine dans laquelle il vit son reflet et en tomba Ă©perdument amoureux. Incapable de se soustraire Ă  son propre attrait, il se consuma dans la contemplation de sa propre image jusqu'Ă  prendre racine dans le sol, devenant ainsi la fleur qui porte aujourd'hui son nom.

Neptune : (rom) Fils de Saturne, frÚre de Jupiter et de Pluton, on l'identifiait au Poséidon des Grecs, mais dans la mythologie romaine, aucune origine ne lui est propre. Pour le soustraire à l'appétit meurtrier de Saturne, sa mÚre le fit passer pour un poulain qu'elle substitua à son fils et le donna à manger au dieu cruel. Neptune fut alors caché dans une bergerie d'Arcadie et reçut l'éducation réservée aux princes. Une fois adulte, il devint le dieu de la mer, des ßles et des rivages.

NĂ©rĂ©e : (rom) Vraisemblablement fils de l'OcĂ©an et de la Terre, NĂ©rĂ©e, dieu marin, serait encore plus ancien que Neptune. Jeune, il Ă©pousa sa sƓur Doris qui lui donna cinquante filles, appelĂ©es les NĂ©rĂ©ides. On le reprĂ©sentait sous les traits d'un homme assez vieux, au visage bon et doux, au tempĂ©rament pacifique et juste. Ceux qui le priaient le trouvaient dans la mer ÉgĂ©e entourĂ© de ses filles chantant et dansant pour le divertir.

Nestor [Νέστωρ] : (gr) Benjamin des fils de NĂ©lĂ©e et de Chloris. Ses frĂšres aĂźnĂ©s furent tous tuĂ©s par HĂ©raclĂšs. Survivant au massacre, il devint roi de MessĂ©nie et participa Ă  la guerre de Troie Ă  la tĂȘte de quatre-vingt-dix navires. On lui demandait conseil, car il brillait par sa sagesse, par son expĂ©rience de la vie et de la guerre. On lui connut plusieurs affrontements dont la mise Ă  mort en combat singulier du gĂ©ant Éreuthalion.

Niobé : (gr) Fille de Tantale, Niobé, d'une grande beauté, mit au monde les Niobides (sept fils et sept filles) selon la légende. TrÚs orgueilleuse, elle se vanta que ses enfants étaient plus beaux que ceux de Léto. Mais voilà, les enfants de Léto étant les dieux Artémis et Apollon, ceux-ci tuÚrent à coups de flÚches les Niobides pour venger l'affront fait à Léto. Niobé, terrassée et inconsolable fut changée en rocher par Zeus. Une source coula du roc, symbole de la souffrance éternelle de Niobé.
   

TOUTE REPRODUCTION MEME PARTIELLE STRICTEMENT INTERDITE - COPYRIGHT © DICTIONNAIRE MYTHOLOGIE - ANNUAIRE GRATUIT - SYNONYME - HOROSCOPE